LA LIGNE D'HORIZON   CRITIQUE DU DÉVELOPPEMENT

les amis de François PARTANT

L’association La ligne d’horizon les amis de François Partant a été créée en 1989.
Elle s’est donnée pour objectifs de faire connaître la pensée de François Partant et de la poursuivre au regard des évolutions des sociétés .
L’axe central de nos réflexions est la critique du développement et les alternatives pour en sortir.

 

RENCONTRE:

A l’occasion du trentième anniversaire de La Ligne d’horizon - Les amis de François Partant, une belle rencontre amicale et studieuse, entre vieux et nouveaux amis de l’association, a eu lieu les 4 et 5 octobre 2019 dans les locaux de la mairie du 2e arrondissement de Paris.

Sur le thème Retour sur le développement, il s’agissait de réfléchir aux conséquences de l´idéologie du développement sur la paysannerie et les migrations... Lire la suite du compte rendu.

AU-DELA DU DEVELOPPEMENT - Hommage à François Partant

Le développement est, depuis 1949, l’horizon incontournable de toute société ; il connaît des évolutions de plus en plus mortifères, souvent difficiles à débusquer tant il est intégré dans les valeurs et les projets politiques. Toujours paré des prestiges du progrès, de l’humanisme et de la technique, il revêt de nouvelles formes qu’il convient d’identifier et d’analyser.
Mais au-delà de la critique, peut-on penser un après-développement ? Certains s’y essayent, en marge des institutions, cherchant de nouveaux modes d’échange et de nouvelles pratiques, d’autres rapports avec la nature, imaginant des sociétés plus autonomes, plus modestes sans doute, mais moins prédatrices.

Nous vivons une époque obscène.
Et ne laissons à personne le droit de dire qu’après tout la Terre en a vu d’autres. Et ne laissons à personne le droit de s’abstenir de voir et de savoir.
  C’est que, somme toute, ne manquent pas les prophètes. Prophète : non pas celui qui dépeint le lendemain, mais qui décrit à haute voix faits et méfaits de ce jour et, pelant les apparences, arrachant écorces et trompe-l’œil, assure la liberté de choix en exposant ce que cachent tant de fausses évidences.
... François Partant témoignage de cette exigence.
Jacques Decornoy, préface à Cette crise qui n’en est pas une


plage